Les entreprises trouvent dans les réseaux sociaux un espace complémentaire pour atteindre les consommateurs, dialoguer avec eux et promouvoir leurs produits et services pour stimuler les ventes. Mais ce processus exige du dévouement, une stratégie et une mesure des résultats.

Une fois le réseau choisi : tenir compte du contenu

La meilleure stratégie de communication sur les réseaux sociaux est la création de contenu ou de post. C’est une publication combinant le texte avec des images ou des vidéos, à laquelle on peut ajouter des liens pour diriger les utilisateurs vers le site web ou la boutique en ligne. C’est ainsi que fonctionnent Facebook, LinkedIn et Twitter. Instagram offre également la possibilité de créer des stories, qui sont des images ou des vidéos de quelques secondes partagées avec les followers pendant 24 heures. Elles peuvent également apparaître simultanément sur Facebook, puisqu’elles appartiennent à la même entreprise, Meta. Ainsi, les posts sont utiles pour fournir des informations récentes, comme des offres, et pour rediriger le trafic vers le site web, car ils permettent d’insérer des liens. TikTok a un format similaire.

Plus le public s’intéresse à ce contenu, plus il a de chances d’être partagé et d’atteindre d’autres utilisateurs qui ne suivent pas le compte de l’entreprise. C’est ce qu’on appelle la croissance organique. De nombreuses entreprises choisissent d’utiliser leur profil pour partager des informations utiles à leurs adeptes. Par exemple, une boulangerie offrant des conseils sur la pâtisserie ou un salon de beauté publiant des recommandations sur les soins de la peau. De même, le fait d’inclure de l’esprit et de l’humour dans les messages peut les aider à devenir viraux, c’est-à-dire à se répandre rapidement sur le réseau.

Un coup de pouce grâce à la publicité et aux influenceurs

La portée des messages peut être renforcée par des publicités. Chaque plateforme a ses propres stratégies. Toutefois, la plus courante consiste à recommander les posts de l’entreprise aux utilisateurs qui ne la suivent pas et qui pourraient être intéressés par les produits et services qu’elle vend. Les experts expliquent que sur ces plateformes, les utilisateurs sont facturés pour chaque clic sur l’annonce. Facebook et Instagram sont les moins chers, en dessous de 10 centimes par clic. LinkedIn est le plus cher : environ deux euros par clic. En général, un nombre spécifique de clics est payé à l’avance.

En plus de s’adapter à tous les budgets, les réseaux donnent la possibilité de choisir le public (appelé la cible) vers lequel l’action publicitaire doit être dirigée. De cette manière, les stratégies peuvent être établies par territoire. Ce qui est très précieux pour les PME, dont le public principal est local.

Les influenceurs contribuent également à stimuler les ventes par le biais des réseaux sociaux. Ces utilisateurs fonctionnent comme des instructeurs car ils ont un grand nombre de followers sur leurs profils, sur lesquels ils exercent une certaine influence. Pour les engager, vous pouvez les contacter par l’intermédiaire des réseaux eux-mêmes ou des agences de marketing d’influence et négocier un accord. L’utilisation d’un service de ce type permet également de segmenter les actions par domaines spécifiques. Ces entreprises s’engagent sur des personnages géolocalisés par ville et même par quartier.

Anciens articles
Calendrier du mois
août 2022
L M M J V S D
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031